Parent autoritaire ou parent cool ?

blog Fleurs Pois & Cie

« Spécial dédicace » aux personnes qui ont déposé des commentaires sur notre blog, et plus particulièrement à Laurent, lecteur et commentateur assidu qui m’a inspiré ce sujet.
Depuis que je suis devenue maman, ma grande « obsession » est de faire de mon mieux pour que mes « Petits Anges Chéris », respectivement 1.72 m et 1.75 m, voix qui mue et poils aux pattes, deviennent des adultes biens dans leurs baskets.
Eh oui, un objetif noble implique de grandes responsabilités !

Ce n’est pas évident de passer d’un petit « truc » tout rose, tout mignon,à un grand « machin » qui raisonne. Comment être à la hauteur ? Comment être un bon parent ?
Vaste débat sur l’éducation et les relations parents/enfants.

En approfondissant le sujet, j’ai découvert que, suite à une étude faite dans 6 pays européens, les chercheurs de l'European Institute of Studies on Prevention ont mis au point un classement des relations entre parents et enfants établi selon deux variables : le contrôle et l’affection. Ils distinguent 4 types de modèles éducatifs :

1- Le modèle totalitaire : il s’agit de parents qui donnent des règles claires, les ordres sont les ordres et il n’y a jamais d’affection.
2- Le modèle autoritaire : il s’agit de parents qui donnent des règles claires également, mais qui exposent leurs arguments en fonction des situations, et qui donnent un peu d’affection.
3- Le modèle négligent : ce sont des parents qui n’exercent aucun contrôle et ne donnent aucune affection
4- Le modèle indulgent : parents qui exercent peu de contrôle mais qui donnent beaucoup d’affection.

Il ressort de cette étude que les modèles les plus efficaces dans l’éducation des enfants sont le modèle indulgent et le modèle totalitaire. En effet, les enfants élevés selon ces 2 modèles consomment moins d’alcool et de drogues et ont moins de risque de développer des troubles de la personnalité.

Mon bon sens terrien me pousse à dire, qu’élever un enfant, c’est un peu comme faire pousser une plante.
Pour que la plante grandisse, on lui donne de l’eau et de l’engrais. S’il y a un souci, on n’hésite pas à consulter un jardinier spécialisé. On lui met un tuteur pour qu’elle pousse bien droit, on la surveille, on la protège et on lui parle. Oui, oui, parler aux plantes à un effet très positif sur leur croissance. Vous verriez mes géraniums, certains font encore des fleurs au mois de novembre… mais ceci est un autre sujet.

Il n’y a pas de parent parfait comme le rappelle la théorie d’Isabelle Filliozat (http://www.filliozat.net) et je pense
que pour élever un enfant il faut avant tout user de logique, d’amour et se faire confiance.

Voir aussi les articles :