Que j'aimerai que chacun ait le choix

Comme vous le savez, j'ai transporté mon petit monde à la montagne pour l'été. 
Je travaille le matin et je m'arrête, en général, à l'heure du déjeuner.  
C'est un des avantages de créer sa boite…  
 
Aucune inquiétude, j'ai mon téléphone avec moi et suis toujours joignable. Si par hasard cela n'était pas le cas pour manque de réseau, je vous rappellerai dans les plus brefs délais. Quand à internet, le suivi des mails se faisant sur mon portable, je ne suis jamais très longue à répondre. 
 
Bref, ce que je veux dire, et cela bien sûr suivant votre activité, c'est que l'on peut très bien travailler efficacement tout en prenant du temps pour soi et avec ceux que l'on aime. L'important n'est pas d'être 8 heures par jour derrière un bureau mais de faire ce que l'on doit.  
Que cela vous prenne huit heures ou trois n'a aucune importance, seul le résultat compte. Je lisais un article il y a peu sur l'ennui au travail. Eh oui, vous avez bien lu, il existe en France et partout dans le monde des personnes qui tuent le temps au travail et qui font semblant de bosser une grande partie de la journée pour ne pas perdre leur emploi.  




travail a la maison
Regarder pendant quatre ou cinq heures les aiguilles de la pendule tourner, cela doit être un enfer. 


ennui au travail


Comme d'habitude nous sommes à la traîne (en France) vis à vis de nos voisins sur le télétravail. Les chefs et sous-chefs ont besoin de voir leur équipe dans les murs de l'entreprise. Et pourtant les vertus du télétravail sont reconnues. Bien sûr, suivant le caractère de chacun, une trop longue période en dehors de l'entreprise peut être difficile à vivre et/ou à gérer mais dans l'ensemble, c'est une bonne chose, pour la boîte, le salarié, son entourage et sa famille.
C'est en général source d'idées et de créativité pour le bien être du salarié et de son employeur.
 
Par exemple, au moment où je vous écris, je suis posée près d'une jolie rivière (heu, en fait un peu asséchée !) avec mon bloc sur les genoux en étudiant en même temps les futures prises de vue que je pourrai faire. Je n'étais pas partie avec l'idée d'écrire, elle est venue comme çà, en pensant au fait que si j'étais une salariée lambda, je serais en train de crever de chaud face à mon écran d'ordinateur avec le syndrome de la page blanche tout en rêvassant et en mâchouillant mon stylo, ce qui ne ferait pas avancer toutes les idées que je dois pondre pour faire de jolies photos de nos bandeaux, balconnets et dessous en coton en vue de notre prochain salon "Les automnales de Genève". 


cahier

Vous allez me dire que tout le monde n'est pas dans la communication et vous aurez raison. Mais avec les moyens dont nous disposons aujourd'hui et hormis les personnes qui travaillent avec des machines spécifiques, quel métier de bureau ne peut pas être géré à  domicile ?  
A partir du moment où toutes les informations utiles sont en réseau et hormis éventuellement les postes d'assistantes, quels sont les métiers concernés ? Besoin d'échanger avec un collaborateur ? Face time, Skype ou autres sont disponibles et très pratiques, non ? 
 
Je ne suis pas en train de vous dire qu'il faut vivre complètement en dehors de l'entreprise, mais si, disons  deux ou trois jours par semaine se passent à la maison et le reste avec vos collègues, je crois que beaucoup de salariés seraient bien mieux dans leur peau et travailleraient plus efficacement, ce qui au bout du compte, serait tout bénéfice pour l'employeur. 
 
Sur ce, je vais aller me tremper les pieds dans l'eau. 


pied dans l'eau

Caroline