Ahhh la presse et le reste...

Les médias et les journalistes, le champ des possibles !!!


Cela fait maintenant 18 mois que Fleurs Pois et Cie est créée et où, à chaque salon et lieu d'exposition où je vais, nous sommes félicitées pour nos idées, nos formes, le 100% coton et l'absence totale de baleines et d'armatures, sans oublier le " Made in France" bien évidemment.
Depuis novembre 2014, date à laquelle nous sommes allées à votre rencontre, nous avons toujours été accueillies avec beaucoup de chaleur et d'encouragements pour que nous puissions nous développer et apporter à nos consœurs, le confort et la douceur qu'elles méritent avec nos modèles.
Et bons nombre d'entre vous de nous demander :" Mais pourquoi, ne parle-t-on pas de vous dans les magazines féminins ? Pourquoi ne vous connaissions nous pas avant ? Quel dommage que votre marque ne soit pas plus distribuée ? Comment cela se fait-il ?
Alors à force de l'entendre, et comme j'ai un peu de temps devant moi, je vais vous l'expliquer, puisque je reçois pas mal de mail qui me demande où nous sommes distribuées ?

Pour répondre tout de suite à la deuxième question, comme nous avons privilégié la qualité à un prix raisonné et raisonnable, les commerçants trouvent en général que la marge qu'ils dégageraient avec nos articles est trop peu importante, donc c'est non et nous n'y revenons pas. 

En revanche, les trois boutiques et nous espérons quatre d'ici très peu de temps qui distribuent notre lingerie, nous ont choisi pour la qualité de nos produits et parce qu'il y avait une demande qu'ils n'arrivaient pas à satisfaire. Cela leur apporte une nouvelle clientèle qui, en plus de nos modèles, achètent d'autres marques référencées dans leur boutique.

Communiqué de presse original




Concernant la presse, je devrais dire "Haaaa la presse" (là, je sens que je ne vais pas me faire des amis, mais tant pis). 

Après une année de communiqués de presse mensuels, (je vous ai mis celui de décembre en image) rien, pas de demande ! Que voulez-vous, nous ne sommes pas une grande marque, alors nous ne sommes pas très intéressantes. 

Il y a pourtant, des journalistes qui ont fait leur job, pas ceux des grands magazines, plutôt les journalistes de province qui ont fouiné,  nous ont trouvées et à qui nous devons de très jolis papiers.


Pourtant, pour les autres, nous avons envoyé des ensembles dans différentes tailles et tout le toutim, mais rien, ni merci, ni .....

Sud ouest Le Mag

Bref, ce n'est pas une partie facile que d'essayer de faire parler de nous, alors petit à petit nous semons et recommençons. A force une graine va forcément germer et se répandre à toute vitesse. Vous savez, il suffit parfois de toutes petites choses, comme vendre un caraco à la "super nana" du Lycée ou de la boite "X" pour que toutes les filles veuillent le même.  A un moment sans crier gare, cela arrivera sûrement à l'oreille de la fille de la rédac chef du Vanity Fair à New York et nous ferons la "Une" avant Paris.
 
Bon trêve de plaisanterie, si vous connaissez des journalistes dans votre entourage et que vous aimez Fleurs Pois & Cie, vous savez ce qu'il vous reste à faire. 

Tout simplement au lieu de "parler de tout et de rien" comme disait la chanson de France Gall, parlez de nous. Cela nous filera un joli coup de main.


Bises


Caroline