Et pourtant, c'était hier !!!

Un très beau jour, vous avez tenu dans vos bras, le cœur plein d’amour, votre chérubin ou chérubine, tout nouveau-né : un tout petit être fragile.
Les premières nuits complètes, les premiers sourires, les premiers "papa, maman", les premiers pas… Bref, tous les premiers vous ont rempli de joie. Et que dire des yeux de votre petit poussin ou petite chérie pour qui maman était la plus belle et papa plus fort que Spiderman, Batman et  Superman réunis.

Superman
Puis, les années ont passé et votre chérubin ou chérubine est devenu(e) un ou une pré-ado puis ado et là, vous vous êtes jetés sur les anciennes photos juste pour vérifier que vous étiez bien en face du même "tout petit être fragile". Hélas oui, c’est bien le ou la même…
Si c’est une fille, elle passe de "Jeanne qui rit à Jeanne qui pleure" au moins dix fois par jour, elle se trouve moche, veut porter des strings, quitte la table en hurlant, claque la porte de sa chambre, ce qui en plus fait hurler le chien, pique vos affaires et vous les rend tachées et comme des chiffons, veut absolument à 13 ans aller aux fêtes de Bayonne, se trouve trop grosse, passe des heures au téléphone avec les copines qu’elle vient de quitter à la sortie du collège, se maquille en douce comme un Picasso… Vous en  voulez d’autres ?
Et pour finir, si vous râlez parce qu’elle n’a pas donné un coup de balai pendant les vacances, elle vous répond : "Ben quoi, j’ai fait mon lit !" Action qui consiste à juste rabattre la couette.
 
Si c’est un garçon, c’est plus simple : il rit bêtement, ne fais rien ou plutôt ressemble bien comme dans la pub à un éléphant de mer échoué sur un banc de sable, vide le frigo mieux que toute une armada de sauterelles , trouve les études et les filles fatigantes. D’ailleurs, plus tard, il sera prof de gym car il n’y a pas de cours à préparer ni de devoirs à corriger.
Phoque

Ressemblant, non ?

Dans les 2 cas, ils veulent la télé dans leur chambre, l'iPhone dernier cri à 600 € quand ce n’est pas un scooter et surtout ne rangent rien. D’ailleurs, il est conseillé de mettre un casque quand vous ouvrez leur placard sous peine d’être victime d’une chute d’objets en tout genre sur la tête en passant de la pile de jeans mis en vrac à la raquette de tennis. Parenthèse à propos des jeans et t-shirts, vous les mamans, ne perdez pas votre temps à repasser les vêtements de votre ado, prélassez-vous plutôt dans un bon bain parfumé. Vous serez détendue et prête à affronter les affres de l’adolescence.

Ados et sms

Le temps continue à s’écouler et ça y est, votre petit poussin d’amour a 18 ans. Là encore et sauf si il ou elle a une idée de son avenir, vous aurez passé toute l’année précédant sa majorité à vivre les montagnes russes, genre "Je veux être garde républicain". C’est du vécu. Je n’ai rien contre les gardes républicains mais pour une fille, mettez-vous à ma place !
Bref, après avoir sacrifié au repas de famille pour fêter ce passage à l’âge adulte tout en rêvant à la teuf avec les copains ou copines ou les deux, il ou elle peut enfin "prendre sa vie en main" sans demander l’autorisation des parents.
Là au choix, voire tout à la fois, mais quand même selon la personnalité, il ou elle va dès le jour j, s’inscrire dans une auto-école, sur les listes électorales (moins fréquent), prendre rendez-vous chez le tatoueur du coin pour pouvoir arborer le superbe dragon de 10 cm voire plus, repéré 1 mois plus tôt dans le book dudit tatoueur puisqu’il ou elle "peut désormais faire ce qu’il ou elle veut de son corps", déchirer toutes les autorisations parentales et si vous avez eu la mauvaise idée de lui donner le jour en juillet, il ou elle pourra participer tout son saoul (au propre comme au figuré) aux fêtes de Bayonne qui représenteront pour vous 4 nuits blanches (plus long que votre accouchement ).
 
Par contre, ne vous bercez pas d’illusion, vous assurerez toujours le service après-vente : chercher l’appart pour la fac, trouver et acheter tout le nécessaire en meubles, vaisselle et électro-ménager pour le nouveau nid du petit, s’assurer que le dossier d’inscription à ladite fac est bien parti, se renseigner sur la mutuelle étudiante, prendre l’abonnement S.N.C.F, celui de bus si vous n’avez pas encore acheté la voiture du cher amour, renflouer le compte en banque passé au rouge,  faire le ménage et lui refaire son stock alimentaire quand vous irez lui rendre visite, lui préparer des petits plats à emporter lorsqu’il ou elle viendra vous faire un bisou, faire la déclaration de perte de sa carte d’identité ou autre document administratif qu’il ou elle aura laissé trainé dans une poche, laquelle poche sera passée dans la machine à laver. J’ai des amis qui ont retrouvé le permis de conduire au fond d’un sac poubelle. Je vous jure que c’est vrai. Vous en  voulez d’autres ?

Course super marché

Satisfaction, si vous avez une chérubine, elle a quand même fini par acquérir une certaine féminité vestimentaire. Elle a troqué ses strings pour des boxers ou des culottes et comme elle est toute mince, elle dort en caraco et shorty Fleurs Pois & Cie, ce qui convenez-en est plus joli que le t-shirt archi lavé, informe et décoloré qu’elle portait. Elle a même abandonné les soutiens-gorge flashys pour des bandeaux et balconnets en coton. Si elle continue en d’aussi bonnes voies, c’est moi qui vais avoir envie de lui piquer ses affaires.
 
Enfin mais ne leur dites pas,  les neurosciences le confirment : le cerveau n’arrive à l’âge adulte qu’à 25 ans.
 
Alors, courage les parents, plus que 7 ans à patienter. Après, ça devrait aller mieux.
 
Véronique