Comme un petit air de printemps

Depuis quelques jours déjà, le vent, la pluie et la grisaille ont fait place nette à un soleil radieux et à un ciel parfois encombré de quelques moutons blancs, mais très discrets,
je vous rassure.

Alors, il vous prend comme une envie de passer plus de temps dehors que dedans.
Les premiers bourgeons pointent leur nez timidement, lesmines grisouilles se parent
de lunettes de soleil et pour les plus timides, quelques écharpes sont encore enroulées autour du cou. 

Les enfants courent partout et me font penser aux poissons rouges qui,
dans les aquariums, se frôlent sans jamais se toucher, ce qui est plutôt sympa puisque nous n'avons ni hurlements ni larmes qui viennent perturber ce doux moment.

Je suis à la terrasse d'un café sur la Place des Basques à Hossegor en ce samedi
7 mars et c'est comme si nous étions en juin. 

printemps, caracos et jeans

Alors la grande question se pose :"Est-ce que ça va être comme les autres années, 10 jours de beau et puis retour à la case hiver ?" ou
" C'est cool, c'est le printemps", fini la grisaille et l'attitude oignon qui consiste à mettre 5/6 couches superposées pour pouvoir s'adapter entre chaud, froid et tiède selon les différents endroits que l'on visite en hiver.

Vous savez, dehors il fait froid et au bureau à cause de la collègue, il fait 26°.Vous sortez déjeuner : retour dans le froid à 5° puis retour au bureau à 26° quand ce n’est pas 27° parce que ma copine de bureau a eu froid entre midi et deux. Puis, sortie du travail, direction la grande surface et, là encore, c'est autre chose. Bref, en hiver vous passez votre temps à mettre et enlever des couches de vêtements. Alors qu'est-ce que je fais, je range les affaires d'hiver, ou pas ?"

Après avoir bu un autre thé vert (oui c'est bientôt l'été, alors le thé vert c'est bon pour la ligne) et marché 2 heures au bord de la mer, je rentre à la maison.

Alors printemps ou pas ? Il ne m'a pas fallu réfléchir longtemps pour prendre le tabouret et descendre tous les caracos coton, les chemisiers fleuris, les robes colorées, les petits pulls, les écharpes légères et les pantalons en toile de couleurs et faire monter d'un niveau toutes les couleurs et les textiles d'hiver.

Bref, je me suis couchée un peu tard, heureuse comme une ado de 15 ans, après avoir essayé une ou deux jupes et m'apercevoir que je rentrais parfaitement dedans. C'est cool, je n'aurai pas, en plus, à me farcir les légumes à l'eau et les grillades sans sauce pendant 2 mois. C'est vraiment une super nouvelle !

Bref, il fait toujours un soleil radieux sur le Pays-Basque et pour vous le prouver, j'ai deux amies qui étaient avec moi samedi et qui ont décidé d'avoir à nouveau 15 ans.

Bises

Caroline

Caraco et jean super ensemble